Historique


2004 : Création du Syndicat d’Etudes pour l’Entretien de l’Orne. Il est créé dans l’objectif de réaliser l’ensemble des études préalables à l’entretien du fleuve Orne sur sa partie allant de l’aval d’Argentan jusqu’au lac de Rabodanges (lac exclus).

 

2005 : Une étude diagnostique est commandée à un bureau d’études, permettant de recenser les facteurs de perturbation existants sur l’Orne entre l’aval d’Argentan et Putanges-Pont-Ecrepin et de proposer un programme de réhabilitation et d’entretien du cours d’eau de manière hiérarchisée.

 

Mai 2006: A la suite de cette étude, le syndicat souhaitant poursuivre en assurant la maîtrise d’œuvre des travaux, modifie ses statuts et prend la compétence travaux. La structure s’appelle désormais : Syndicat d’Etudes et de Travaux pour l’Entretien de l’Orne.

 

2006-2007 : Le programme de travaux qui consiste principalement en la gestion de la végétation des berges, l’enlèvement d’encombres, la limitation des impacts que peuvent causer les ouvrages est validé par le comité syndical en novembre 2006 et est déclaré d’intérêt général le 19 novembre 2007 suite à une enquête publique.

 

Octobre 2008: Une technicienne de rivière est recrutée afin d’assurer la mise en œuvre et le suivi du programme de travaux.

 

2009: La mise en œuvre du programme de travaux sur l'Orne débute pour une durée de 5 ans.

 

2011 : Le syndicat prend la compétence pour la restauration et l'entretien des cours d'eau sur certains affluents du bassin versant.

 

2012 : Le Syndicat d'Etudes et de Travaux pour l'Entretien de l'Orne fusionne avec le Syndicat Intercommunal de la rivière La Baize. Il est ainsi crée, le Syndicat Mixte de l'Orne et ses Affluents regroupant les adhérents des deux anciens syndicats.

 

2012 : Une nouvelle démarche de regroupement de syndicats est entamée. Il s'agit de regrouper le SyMOA avec les collectivités du Syndicat des Bassins de l'Udon et de la Cance.

 

2013 : Le Syndicat des Bassins de l'Udon et de la Cance est dissous. La plupart des collectivités ont rejoint le SyMOA, ce qui porte le linéaire de cours d'eau en gestion à environ 400 kms.

 

2013 : Deux agents supplémentaires rejoignent le SyMOA : une secrétaire à temps partiel et un technicien de rivière à temps complet.

 

2015 : Après la réalisation interne d'un diagnostic de terrain, le programme de travaux de restauration de l'Orne et ses affluents est présenté et déclaré d'intérêt général. Il a débuté en juillet 2015, pour 5 ans.