Restaurer la continuité écologique


La continuité écologique est l'un des critères permettant de qualifier l'état d'un cours d'eau. Elle correspond à la libre circulation des organismes vivants et leur accès aux zones indispensables à leur reproduction, leur croissance, leur alimentation ou leur abri, ainsi qu'au bon déroulement du transport naturel des sédiments de l'amont vers l'aval.

 

La construction d'obstacles, de seuils le long des cours d'eau conduisent à la rupture de cette continuité écologique, créant un envasement à l'amont de l'obstacle, une érosion du substrat à l'aval et un blocage des populations de poissons migrateurs en aval.

Ces obstacles peuvent être de grands barrages transversaux comme ceux de Rabodanges ou de Saint Philbert-sur-Orne, ou de petits ouvrages de franchissement (pont routier, chemin agricole...) créant des chutes infranchissables pour les poissons. 

 


Ouvrages de franchissement mal calé créant un obstacle à la continuité écologique

Afin de rétablir la continuité écologique et de retrouver le libre écoulement de la rivière, plusieurs solutions techniques sont possibles :

  • suppression totale de l'obstacle
  • suppression partielle
  • contournement de l'obstacle
  • installation de dispositifs de franchissement piscicole
  • gestion des ouvrages existants (gestions de vannages, abaissement de seuil...)

Les actions engagées par le SyMOA


En 2019, le SyMOA est intervenu sur 7 petits ouvrages : des buses agricoles. Elles ont été supprimées puis, pour certaines ayant encore une utilisation, remplacées par un dispositif de franchissement permettant d'assurer la continuité écologique.

 

En 2020, 9 ouvrages ont été traité.

 Remplacement d'une buse agricole par une demie arche en PEHD par l'entreprise PROVERT sur le ruisseau du Crochet (P. Loridon)

Pour mieux comprendre la continuité écologique


Redonnons libre-cours à nos rivières ! 

Vidéo réalisée par L'agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse



 

 

 

 

Les propriétaires souhaitant des renseignements et/ou participer à cette démarche peuvent contacter le technicien rivière en charge de ce programme :