Lutter contre l'érosion des sols et le ruissellement


L’érosion est un processus naturel qui façonne les reliefs et les paysages au fil du temps. L’érosion hydrique est provoquée par l’eau, arrachant des particules de sol et les transportant par ruissellement vers le bas du versant.

Ces processus apparaissent lorsque la quantité d’eau de pluie reçue sur un terrain dépasse sa capacité d’infiltration. Les phénomènes les plus violents s’observent lors de pluies intenses sur un sol sec et lors de pluies persistantes sur un sol déjà saturé en eau.


L’érosion des sols et le ruissellement, bien que naturels, peuvent être fortement accentués par les activités humaines (imperméabilisation des sols, déforestation, retournement des sols...) et provoquent des conséquences néfastes pour les milieux aquatiques et les activités humaines :

  • Dégradation de la qualité de l’eau des rivières par apport de particules fines en suspension (matière organique, nitrates, phosphate, pesticide...)
  • Envasement des cours d’eau, dégradation des habitats aquatiques et des zones de reproduction (colmatage des frayères...)
  • Asphyxie du milieu aquatique et diminution de la transparence de l’eau (perte de luminosité pour les plantes aquatiques, diminution de l’oxygène dissous...)
  • Surcoût de traitement de l’eau pour la potabilisation, pour l’eau prélevée en rivière
  • Perte de sol et de ses éléments fertiles (matière organique, intrants agricoles...), diminution de la productivité du sol et manque à gagner pour l’agriculteur
  • Inondations, dégâts sur des habitations, des infrastructures routières...
  • Effondrement, coulée de boue, glissement de terrain... dans les cas les plus violents

  

Pour atteindre le bon état des milieux aquatiques et lutter contre les phénomènes érosifs, le SyMOA travaille sur les parcelles agricoles du territoire afin d’identifier les zones où le risque d’érosion et de ruissellement est élevé (forte pente, absence d’obstacle au ruissellement, labour dans le sens de la pente, absence de couvert végétal en hiver...).


Les aménagements d'hydraulique douce


Dès 2021, en concertation avec les propriétaires et les agriculteurs, des travaux pour lutter contre l’érosion des sols et le ruissellement seront réalisés. Ces aménagements d’hydraulique douce comprendront :

  • des créations de haies sur talus
  • des créations de haies à plat (simple, double ou triple rangs)
  • des déplacements ou aménagements d’entrées de champs
  • des créations de noues, fossés d’infiltration ou zones tampon 
  • des créations de bandes enherbées

 

Exemple d'aménagements ou de zone à aménager (haie sur talus, haie à plat double rang, entrée de champ à aménager, zone tampon et bande enherbée)
Exemple d'aménagements ou de zone à aménager (haie sur talus, haie à plat double rang, entrée de champ à aménager, zone tampon et bande enherbée)

Les rôles du bocage au delà de la lutte anti-érosion


Les actions de plantations de haies à vocation hydraulique ont des fonctions multiples au-delà de leur rôle anti-érosif :

  • Augmentation de l’infiltration des eaux de pluies et recharge des nappes
  • Protection du bétail contre les intempéries
  • Effet brise vent sur une distance égale à 15 fois la hauteur de la haie
  • Production de bois de chauffage et de bois d’œuvre
  • Préservation de la biodiversité
  • Augmentation des auxiliaires de culture
  • Préservation du bocage, du paysage et de l’identité locale
  • Maintien d’un microclimat tempéré
Les rôles de la haie (X.FOURNIAL - CATERCOM)
Les rôles de la haie (X.FOURNIAL - CATERCOM)


 

 

 

Les propriétaires et agriculteurs souhaitant plus de renseignement et/ou participer à cette démarche peuvent contacter la technicienne érosion-ruissellement :